Médiathèque de Contes. Fanny Genoux, photographe mi-ombre, mi-lumière

juin 20, 2018 dans Culture par Audrey Bollaro

Vendredi 6 juillet, la médiathèque de Contes a inauguré une exposition consacrée à la photographe contoise Fanny Genoux. Un travail visible jusqu’au 27 juillet, illustrant le goût de l’artiste pour la composition des images et la recherche de la géométrie.

La série « Eclipse » est son travail le plus récent. Il s’agit de photographies très colorées, contrastées et composées, nées de l’envie de «peindre» avec les ombres profondes, de combiner la lumière intense de la région, les ruelles étroites de la vieille ville, les façades de Nice avec la géométrie et les formes, la rue. Résultat, des images à la limite de l’abstraction, des passants réduits à des ombres chinoises et un effet « street art » étonnant. Si Fanny Genoux n’expose que depuis 2014, elle possède un style et une maîtrise qui laissent présager une belle et longue carrière. Celle qui admire Henri Cartier-Bresson mais également des photographes moins célèbres découverts par hasard en parcourant internet ou instagram,
avoue être touchée par tous les genres ou presque. En attendant, elle livre avec cette exposition son amour pour un art qu’elle semble sculpter pour mieux l’apprivoiser. S.P.
Retrouvez le travail de Fanny Genoux, accompagné par les textes de Pierre Chevalier, dans un album intitulé « Saison morte » disponible à la Papet’ de Contes, à la librairie Massena et dans de nombreuses librairies de Nice